Accueil du site > Actualités > Ca tourne en Bretagne !

Ca tourne en Bretagne !


Alors que le tournage de Retour de Flamme, court métrage réalisé par Hervé-Jacques Passard (produit par la Dent du Géant), vient de s’achever ce 8 septembre à Rennes, retrouvez ci-dessous des informations sur quelques-uns des tournages passés, en cours et à venir en Bretagne pour lesquels Accueil des tournages en Bretagne apporte son soutien :
 

  • Fictions courtes

Retour de Flamme, court métrage de 15 minutes, écrit par Philippe Orreindy et Hervé-Jacques Passard, réalisé par Hervé-Jacques Passard, produit par la Dent du Géant.

Une histoire d’amours contrariées au troisième âge. Ou comment un vieux bonhomme de 80 ans vient retrouver sa belle des années plus tard... mais Jeannine, octogénaire, également, pardonnera-t-elle à Jean le rendez-vous amoureux manqué il y a soixante ans ?

Avec Féodor Atkine et Éliane Boéry

Le tournage a eu lieu du 6 au 8 septembre 2013 à Rennes.

Accueil des tournages en Bretagne a aidé la production en particulier pour les recherches de décors et de collaborateurs. Retour de Flamme est coproduit par TEBEO, TY TELE, TVR35 Bretagne. L’implication des habitants et des élus du quartier est une des composantes importantes du film.

Des techniciens et comédiens bretons ont participé au tournage.
 


Allegro ma non troppo, court métrage de Alissa Wenz, produit par Lucie Fichot, Folle Allure

Jacques, 80 ans, ancien universitaire et grand spécialiste de Tchekhov, doit recevoir un prix pour sa dernière publication. Mais une lettre d’Emile, qu’il n’a pas vu depuis 60 ans, le pousse à s’échapper, et à rejoindre la maison de cet ancien ami, au bord de la mer. La maison est vide, et Jacques, en s’abandonnant à ses souvenirs, va peu à peu relire sa vie à la lumière de celle d’Emile.

Avec Marc Michel, Giorgia Sinicorni, Teddy Bogaert, Délia Espinat-Dief.

Le tournage est prévu du 17 au 28 septembre principalement à Saint-Cast-Le-Guildo (22).

Allegro ma non troppo bénéficie du soutien de la Région Bretagne (aide financière et aide logistique d’Accueil des tournages en Bretagne), du Conseil Général des Côtes d’Armor (en partenariat avec le CNC), et est co-produit par TEBEO, TY TELE, TVR35 Bretagne.

 

Du grain à moudre, court métrage de 27 minutes de Sonia Larue, produit par Olivier Gastinel et Christophe Masson, Carlito Films.

Alors qu’une opportunité professionnelle inespérée se présente à Paris, Laurent rejoint d’urgence la maison familiale en Bretagne, où il n’a pas remis les pieds depuis des années. Sa sœur Marie doit lui révéler quelque chose de grave. Mais à son arrivée, rien ne se passe : la trilogie des femmes – sœur, mère et grand-mère – reste muette. Accroché à son téléphone, Laurent tente avec maladresse de nouer le dialogue. Mais avec qui ?

Avec Thomas Suire, Marie Nicolle, Anne Benoit et Liliane Rovère

Sonia Larue réalisera ici son troisième court-métrage après L’enfant Do (2010), primé entre autres aux festivals de Grenoble et de St Paul des 3 Châteaux, et sélectionné à Douarnenez et Rosalie s’en va (2007), sélectionné entre autres aux festivals de Brest, de Grenoble, d’Angers, de Douarnenez, de Mons, de Nice, d’Altkirch, de Bruxelles et Grand Prix du Festival du film de Pontault-Combault.

Le tournage est prévu du 21 septembre au 5 octobre 2013 dans le Finistère.

Du grain à moudre bénéficie du soutien de la Région Bretagne (aide financière et aide logistique d’Accueil des tournages en Bretagne), du département du Finistère et de la Procirep/Angoa/Agicoa.

 

  • Fictions longues pour le cinéma / tournages annoncés pour septembre

Ker Salloux, long métrage d’Olivier Jahan, produit par Kizmar Films & Noodles Production.

Éléonore, la trentaine, vient de perdre son père. Il lui a légué sa maison en Bretagne, qu’elle doit absolument vendre. Elle a demandé à Samuel, son ancien compagnon dont elle s’est séparée quelque mois auparavant, de l’accompagner là-bas, parce qu’il a son permis et parce qu’elle ne se sent pas d’aller seule dans cette maison où elle n’est pas retournée depuis la mort de son père.

Un week-end surprenant, riche en surprises et en émotions, en tensions, souvenirs et engueulades, en moments mélancoliques et absurdes, dont Éléonore et Samuel sortiront forcément changés.

Avec Emma de Caunes, Yannick Rénier, Jeanne Rosa et Gaëlle Bona.

Ker Salloux est le second long métrage d’Olivier Jahan, après Faites comme si je n’étais pas là, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs en 2000. Il a, depuis, réalisé deux courts métrages, Du bois pour l’hiver (2004) et T’embrasser une dernière fois (2010), tous deux primés dans plusieurs festivals.

Le tournage est prévu à partir du 11 septembre jusqu’à mi-octobre, dans le Trégor-Goëlo (Lanmodez, Porz Guyon, Sillon de Talbert, Paimpol, Lézardieux et Tréguier).

Ker Salloux bénéficie du soutien de la Région Bretagne (aide financière et aide logistique d’Accueil des tournages en Bretagne).
 


Mémoire Vive, long métrage de Pascale Breton, produit par Paul Rozenberg, Zadig Films

Une année universitaire à la fac de Rennes 2, vécue par deux personnages dont les destins s’entrelacent : Françoise, historienne de l’art, et Yoan, étudiant en géographie. Fuyant leurs fantômes, ils ignorent qu’ils ont un passé en commun.

Avec Valérie Dréville, Kaou Langoët et Elina Löwensohn.

Née à Morlaix, d’abord géographe, puis scénariste, Pascale Breton réalise en 1995, le moyen-métrage La Huitième nuit, Grand Prix et le Prix de la Meilleure Première Œuvre au Festival de Clermont-Ferrand. Son court-métrage Les Filles du douze (nominé aux Césars 2002) et son moyen-métrage La Chambre des parents remportent tous les deux le Grand Prix du Festival de Brest. Son premier long-métrage, Illumination (2004), produit par Gemini Films, est primé à Rotterdam, Turin, Santiago du Chili…. Continuant de collaborer à des œuvres de cinéma ou de télévision comme scénariste, elle vient de terminer la post-production d’un moyen-métrage, Château Rose (Zadig Films).

Le tournage est prévu en plusieurs périodes de fin septembre 2013 à avril 2014, à Rennes et dans le Finistère (vallée de l’Aulne).

Mémoire Vive a reçu l’avance sur Recettes du CNC et bénéficie du soutien de la Région Bretagne (aide financière et aide logistique d’Accueil des tournages en Bretagne).

 

  • Fictions longues pour la télévision / tournages annoncés pour septembre et octobre

Bretonische Verhaeltnisse – Ein Fall fuer Kommissar Dupin (Les Affaires Bretonnes), fiction télévisée de 90 minutes, réalisée par Matthias Tiefenbacher, produite par Filmpool Fiction GmbH (Mathias Loesel, Iris Kiefer) et destinée à la chaîne allemande ARD Degeto.

Ce téléfilm est l’adaptation du livre "Bretonische Verhaeltnisse", signé Jean-Luc Bannalec, dont toute l’intrigue se passe dans le sud Finistère. Ce roman policier, rédigé en allemand et inédit en français, s’est vendu à plus de 500 000 exemplaires en Allemagne à ce jour et y est resté pendant plus d’un an parmi les meilleures ventes…

Le commissaire Georges Dupin est muté d’office par mesure disciplinaire de Paris à Concarneau en Bretagne. Quelques mois après son arrivée, il enquête sur le meurtre d’un hôtelier dans la petite ville de Pont-Aven et découvre un grand mystère derrière les rideaux du vénérable hôtel Central : est-ce que le vieil hôtelier Pennec avait en sa possession un tableau original de Paul Gauguin pas encore découvert ?

Le rôle de commissaire Georges Dupin sera joué par le comédien allemand Pasquale Aleardi.

Le tournage du téléfilm adapté du roman aura lieu du 9 septembre au 8 octobre dans le sud Finistère (Concarneau, Pont Aven, …).

Accueil des tournages en Bretagne aide la production en particulier pour la recherche de décors et de professionnels de la région.

N.B. : la production recherche des figurants pour le tournage. Vous pouvez retrouver l’annonce sur notre page Facebook.

 

La Faute de l’abbé Vialard, fiction télévisée de 90 minutes, réalisée par Christian Faure et produite par Septembre productions pour France 3.

Quatre jeunes scouts meurent noyés ainsi qu’un jeune homme voulant les sauver. L’enquête révèle des fautes et des imprudences impardonnables de l’encadrement, une association catholique intégriste dirigée par l’abbé Vialard. Deux femmes, la mère de l’un des enfants et la mère du jeune sauveteur disparu vont chacune à leur manière affronter le deuil de la perte d’un enfant et devront faire face à leur entourage lorsqu’elles décident de saisir la justice. La recherche de la vérité qu’elles doivent à leur enfant va peu à peu les rapprocher.

Avec Isabelle Gélinas, Léa Drucker, Bernard Yerles, Lionel Abelanski, Antoine Chappey, Alexis Loret, Isabelle Renauld, Marc Fayet et de nombreux autres comédiens de la région.

Le tournage est prévu en Ille-et-Vilaine et Côtes d’Armor (Pointe du Grouin, Saint Malo, Saint Suliac, Dinard, Plerguer, Dinan, Lehon, Rennes) du 24 septembre au 19 octobre.

Accueil des tournages en Bretagne aide la production en particulier pour la recherche de décors, de professionnels et d’enfants de la région.

 

Dame de Cendres, fiction télévisée de 90 minutes, réalisée par Patrice Martineau et produite par Dajma pour France 2.

Le procès en appel de Paul Vigan, assassin multirécidiviste d’au moins six femmes blondes, belles et diplômées va s’ouvrir, et Jeannette qui l’a piégé et arrêté va de nouveau devoir témoigner contre lui. Alors que Vigan est toujours emprisonné, une femme blonde belle et diplômée est retrouvée poignardée, et la culpabilité de Vigan est remise en cause. Serait-il victime d’une terrible erreur judiciaire ? Le premier coupable désigné Roland Liéport, dont le corps très abîmé avait été retrouvé en pleine mer, aurait-il trompé tout le monde et serait-il toujours vivant ? Jeannette est convaincue de la culpabilité de Vigan. Pour elle, il a forcément un complice qui tue à sa place dans le but de l’innocenter, mais comment réussir à convaincre les juges, alors que tous la prennent de plus en plus pour une folle qui refuse de reconnaître son erreur ? 

Avec Thierry Godard et Valérie Decobert

La partie bretonne du tournage est prévue en Morbihan (Vannes, Auray, Arzon, Brec’h) à partir de début octobre, et pour 6 ou 7 jours.

Accueil des tournages en Bretagne aide la production en particulier pour les contacts locaux.