Accueil du site > Actualités > Un nouveau visage dans le secteur du cinéma et de l’audiovisuel breton à la (...)

Un nouveau visage dans le secteur du cinéma et de l’audiovisuel breton à la Région Bretagne


Le 29 mars 2019 dernier, la Région Bretagne annonçait son nouveau « plan cinéma » régional à Mellionec (22) en présence de Loïg Chesnais-Girard, président du Conseil régional, avec la mise en œuvre d’un nouveau schéma stratégique en faveur de la filière cinéma qui vise notamment à soutenir une création cinématographique et audiovisuelle plus ambitieuse, à structurer une filière régionale en pleine extension et à développer des partenariats au niveau national et international.

Le fonds d’aide à la création cinématographique et audiovisuel (FACCA) a été remodelé en profondeur. Il est plus attractif et ouvert à une plus grande typologie de créations. Le niveau d’accompagnement budgétaire des films a été significativement renforcé, augmentant de 450 000€ chaque année, passant de 3 M€ à 4,4 M€ en 2021. Tandis que les conditions d’accès aux aides ont été harmonisées, la nouvelle stratégie prévoit également des moyens supplémentaires pour la formation et un renforcement du pilotage de ses aides avec notamment, la création d’un poste de chargé de développement de la filière cinématographique sous la responsabilité de Guillaume Esterlingot, responsable du service images et des industries de la création (SIMAG).

C’est dans ce contexte qu’Anne-Cécile Rolland a rejoint ses fonctions, à ce poste, au sein de la Région Bretagne.

Ses missions

Elle aura pour mission, au sein de la région Bretagne (direction de la culture), de contribuer au développement d’une production cinématographique ambitieuse, d’accompagner la structuration de la filière cinématographique en Bretagne et de participer à la conception et la mise en œuvre de la politique régionale en faveur du cinéma et de l’audiovisuel. Elle gérera entre autres, les aides à la création pour le long métrage, la fiction télévisuelle et l’animation et les co-productions internationales dans le cadre du fonds d’aide à la création cinématographique et audiovisuelle.

Biographie d’Anne-Cécile Rolland

Anne-Cécile Rolland a grandi à quelques encablures de la Bretagne, en Loire-Atlantique, où elle a suivi des études de philosophie et un master de communication spécialisé dans l’audiovisuel. En 2003, elle se destine à la distribution et rejoint l’équipe de Pretty Pictures, en tant que programmatrice.

Avec les premiers succès de la nouvelle vague coréenne, avec les auteurs KIM Ki-duk -
« Printemps, été, … », « Locataires », « Pieta » - et IM Sang-soo – « le vieux jardin », la société s’impose comme un acteur incontournable de la distribution indépendante, tourné vers une cinéphilie internationale. Anne-Cécile Rolland devient directrice de la distribution en 2007, et accompagne des nouveaux talents comme Debra Granik pour « Winter’s Bone », Haifaa Al-Mansour pour « Wadjda », « Love is strange » d’Ira Sachs ou le film argentin oscarisé « Dans Ses Yeux » de Juan Jose Campanella.

Elle rejoint en 2015 l’équipe d’Alexis Mas, Condor Distribution, et devient co-présidente du SDI – Syndicat des Distributeurs Indépendants – en 2018 aux côtés d’Etienne Ollagnier. Condor Distribution a notamment distribué « Gabriel et la Montagne », « Brooklyn Village », « Leave No Trace », et tout récemment « Ceux qui travaillent » d’Antoine Russbach.