Accueil du site > La Bretagne et ses atouts > Bretagne et tournages > La richesse du paysage cinématographique et audiovisuel

La richesse du paysage cinématographique et audiovisuel

 

L’émergence des professionnels locaux

Jusqu’au début des années 80, on compte peu de réalisateurs, producteurs ou techniciens vivant dans la région. Le vivier de comédiens est riche, mais ils travaillent essentiellement pour le théâtre.
La création, en 1982, à Quimper, de l’Atelier Régional Cinématographique (ARC) va permettre à des jeunes passionnés d’apprendre les rudiments du métier et de faire leurs premiers courts métrages. Les entreprises de production de films institutionnels se développent à partir de la même époque, puis de nouvelles sociétés voient le jour, majoritairement dans le domaine du documentaire et du court métrage, qu’il soit de fiction ou d’animation.

Plus récemment, certains producteurs bretons sont passés aux longs métrages et aux séries, de fiction et d’animation, destinées au cinéma ou à la télévision.
 

 

Dès 1989, les professionnels de Bretagne se regroupent

En 1989, des techniciens et comédiens bretons créaient Actions Ouest, association destinée à promouvoir le potentiel professionnel régional. L’association a, dès son origine, procédé à un recensement des professionnels locaux et distribué largement un annuaire. Actions Ouest a aujourd’hui recentré ses activités sur la diffusion d’informations à ses membres et leur représentation dans différentes instances. Le travail de recensement des professionnels a été repris et amplifié par Accueil des tournages en Bretagne.

Dans le courant des années 90, deux nouvelles associations ont vu le jour : l’ARBRE (Association des Réalisateurs en Bretagne) et l’APAB (Association des Producteurs Audiovisuels de Bretagne).

Afin de développer des actions communes au service de la filière audiovisuelle, l’ARBRE et l’APAB, très rapidement rejointes par Actions Ouest, créent en 1999 l’association Films en Bretagne.

 

logo de l'association Films en BretagneBasée à Lorient, Films en Bretagne regroupe les professionnels au sein de 4 collèges : celui des producteurs, des auteurs - réalisateurs, des techniciens et artistes interprètes ainsi qu’un dernier collège, le Collège 4, réunissant les structures liées à la diffusion, l’éducation à l’image, la conservation…

Films en Bretagne a pour mission de promouvoir et de favoriser la création et la production cinématographiques et audiovisuelles en Bretagne, d’animer le réseau des professionnels, de stimuler leur créativité, de favoriser la transmissions des savoirs, la formation professionnelle et de représenter le secteur auprès des collectivités.

De 2005 à 2009, la Région Bretagne a confié à Films en Bretagne la gestion de son bureau d’accueil des tournages, transféré en 2010 au Comité Régional du Tourisme (CRT) sous le nom d’Accueil des tournages en Bretagne.

Films en Bretagne propose par ailleurs sur son site un annuaire ouvert à tous les professionnels basés en Bretagne. On y retrouve de très nombreux contacts et en particulier ceux de réalisateurs, producteurs et structures diverses.
 

 

Les salles et les festivals de cinéma

La Bretagne est riche d’un réseau dense de salles de proximité, notamment en milieu rural et beaucoup d’entre elles sont classées Art et essai.
Grâce à l’aide financière de la Région Bretagne et du CNC, elles sont maintenant quasiment toutes équipées en numérique.

Certaines d’entre elles sont regroupées en réseaux comme Cinéphare (dans le Finistère, les Côtes d’Armor et le Morbihan), CinéMA 35 (en Ille-et-Vilaine) ou encore la Règle du Jeu qui fédère les salles classées art et essai en Bretagne et Pays de la Loire.

Les festivals sont nombreux : fin août, le Festival de Douarnenez, créé en 1978, en novembre le Festival européen du Film Court de Brest, créé en 1986, en octobre le Festival du film britannique de Dinard ou encore en février Travelling, Festival de cinéma de Rennes Métropole, créés tous les deux en 1990.

 

 

La conservation des images

Créée en 1986, la Cinémathèque de Bretagne a pour mission la conservation du patrimoine cinématographique et audiovisuel de Bretagne. Elle collecte les films tournés en Bretagne ou par des bretons et conserve actuellement 27 000 films et vidéos confiés par 1 600 déposants ou donateurs. Environ 60 % de sa collection provient de films amateurs et 40 % de films professionnels. Plus de 4 000 films sont accessibles en ligne.

La cinémathèque de Bretagne, dont le siège est à Brest, dispose de deux antennes à Rennes et à Nantes.

 

Située à Rennes, la délégation Ina Atlantique est en charge de la collecte et de la valorisation des fonds audiovisuels de la télévision et de la radio publiques pour la Bretagne, le Limousin, les Pays de la Loire et Poitou-Charentes, et commercialise les archives audiovisuelles régionales et nationales auprès des professionnels de l’audiovisuel, des médias et de la culture. Avec les acteurs économiques locaux (médiathèques, collectivités territoriales, musées, établissements scolaires, associations, etc), Ina Atlantique mène de nombreuses actions éducatives et/ou culturelle mettant en scène la mémoire régionale.
Conçu par l’Ina, le site L’Ouest en mémoire propose plus de 600 vidéos retraçant l’histoire contemporaine régionale à travers les images de la télévision, dont une partie en langue bretonne.
 

 

La diffusion des films sur le territoire

logo de CinéphareDepuis janvier 2013, l’association Cinéphare a été chargée par la Région Bretagne d’une mission de diffusion culturelle, intitulée Zoom Bretagne, afin que les programmateurs, exploitants et diffuseurs aient une meilleure connaissance des films liés à la région.

Cette mission a pour objectif d’améliorer la connaissance, la diffusion et l’accompagnement des œuvres cinématographiques et audiovisuelles produites et/ou tournées en Bretagne, ou ayant un lien avec le territoire, et doit permettre de favoriser leur diffusion sur le territoire.

Le Catalogue Films Bretagne recense plus de 950 films tournés et/ou produits en Bretagne. Grâce à de nombreux critères de recherches, il permet de trouver les films recherchés.

 

Parmi ses différentes missions, Daoulagad Breizh assure la co-organisation du Gouel Ar Filmoù–Festival de Cinéma de Douarnenez, consacré, depuis 1978, au cinéma des Peuples Minorisés et Vitrine annuelle du cinéma de Bretagne. Plus globalement l’association, basée à Douarnenez, assure la promotion et la diffusion du cinéma et de l’audiovisuel en Bretagne (en langue française ou bretonne) en organisant des projections, des tournées, des visionnages et en mettant à disposition une documentation sur la production bretonne contemporaine.

Les chaînes de télévision

France 3 Bretagne

France 3 Bretagne est une des 24 antennes régionales de France 3, chaîne du groupe France Télévisions. Elle a fêté ses 50 ans en 2014.
Diffusion : Finistère – Côtes d’Armor – Ille-et-Vilaine – Morbihan

Les principaux rendez-vous de France 3 Bretagne sont :

- les journaux d’information locale et régionale : tous les jours à 12h00, 19h00 et 23h00 et qui représentent 365 heures par an,

- les magazines : Littoral, Génération Breizh, La Voix est Libre...

- les documentaires

- les programmes en langue bretonne : Mouchig-Dall, Bali Breizh, An Taol Lagad (plus de 80 heures par an sous forme de magazines, de documentaires et de programmes jeunesse).

 

TVR Rennes 35 Bretagne
Née en 1987
Diffusion : Ille-et-Vilaine, est des Côtes d’Armor et sud Manche
Chaîne locale généraliste, pour rendre compte au quotidien de « la télé d’où je vis ».
14H30 de programmes locaux par semaine (production interne et coproductions)
Audience : près de 50 000 téléspectateurs par jour et 400 000 téléspectateurs par semaine (source Médiamétrie 2014)
Principaux financeurs : Ville de Rennes, Rennes Métropole, Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, Ouest-France, le Crédit Mutuel de Bretagne...

 

Armor TV
Née en 2006
Diffusée sur internet
Toute l’actualité économique, politique, sociale, culturelle et sportive des Côtes d’Armor

Armor TV a été la première chaîne de télévision locale sur internet à être conventionnée par le CSA.

 

Tébéo
Née en 2009
Diffusion : Finistère et ouest des Côtes d’Armor
Chaîne de la pointe de Bretagne dont elle s’attache à refléter la forte identité et la diversité des territoires, ainsi que la volonté d’entreprendre et d’innover.
13 heures de programmes locaux en moyenne par semaine (produits en interne et coproductions).
Audience : 92 000 téléspectateurs par jour (source : étude CSA – juillet 2012)
Principaux financeurs : Le Télégramme et une trentaine d’entreprises et d’institutions finistériennes.

 

Tébésud
Née en 2009
Diffusion : Morbihan
Chaîne locale qui a pour ambition d’être le reflet audiovisuel dynamique de l’actualité du Morbihan.
10 heures de programmes locaux par semaine (produits en interne et coproductions).
Audience : 24 000 téléspectateurs / jour - 79 000 téléspectateurs / semaine
Principaux financeurs : Le Télégramme et une vingtaine d’entreprises et institutions morbihannaises et régionales.

 

Brezhoweb
Brezhoweb est une chaîne en langue bretonne diffusée par internet. Brezhoweb est la seule télévision 100% en langue bretonne ! Elle propose des dessins animés, des talk-shows, des sitcoms… entre 18 heures et 22 heures 30 ou en replay. Gratuit, tous les jours et pour tous les goûts.
 

 

 

Un Contrat d’objectifs et de moyens pour soutenir la filière
 

Un contrat d’objectifs et de moyens (2 millions d’€/ an) pour redynamiser le paysage audiovisuel régional a été signé pour trois ans début 2016. C’est le fruit d’une réflexion commune entre le Conseil régional de Bretagne et les acteurs de la filière audiovisuelle en Bretagne. Double objectif : faire exister le fait régional sur les écrans et soutenir cette filière culturelle.

En matière audiovisuelle, la Région expérimente depuis 2009 un système unique en France : elle soutient financièrement des télévisions habituellement concurrentes pour qu’elles coproduisent, ensemble, des contenus avec la filière de production audiovisuelle régionale : documentaires, captations sportives, courts-métrages... Objectif : développer cette filière professionnelle et renforcer l’offre de contenus « régionaux ».

Pour réinventer, sur cette base, un nouveau paysage audiovisuel régional, la collectivité a animé des travaux avec les acteurs de la filière, associant non seulement les télévisions locales - TVR35, Tébéo, Tébésud -, mais aussi France Télévisions (par l’intermédiaire de France 3 Bretagne), la web-tv Brezhoweb et les associations professionnelles.

 

Ce nouveau contrat a pour objectifs de multiplier les contenus coproduits tout en les diversifiant, tout en renforçant la place des langues de Bretagne.

 

 

Breizh Créative
 

Breizh Créative est née de la volonté d’un collectif d’acteurs bretons de porter un projet d’expérimentation audiovisuelle. Depuis le printemps 2016, du patrimoine à la création contemporaine, des arts aux sciences, Breizh Créative expose à tous les publics le fait culturel breton, en mettant à l’honneur des artistes-chercheurs, en valorisant les processus de genèse, en donnant à voir la diversité de ses talents. BZC provoque des interactions entre les disciplines artistiques, croise des points de vue et incite au renouvellement des formes et des regards.

Projet hybride entre webzine, chaîne de diffusion multimédia et réseau social, Breizh Créative est un outil de rayonnement pour la richesse et la diversité des talents que recèle et qu’accueille la Bretagne, toutes disciplines confondues.

Pour en savoir plus...

breizhcreative.org